Les aînés de toute la Suisse, au travers de leurs associations faîtières, La Fédération Suisse des Retraités (FSR) et la Fédération des Associations des Retraités et de l’Entraide en Suisse (FARES) recommandent de voter non à l’initiative « No Billag pour la suppression des redevances radio et télévision ».

Un oui représente un risque grave pour la cohésion nationale et intergénérationnelle en Suisse : aujourd’hui, la SSR et les chaînes de radios et de télévisions régionales ou locales garantissent une information indépendante et politiquement neutre ainsi que la diversité des opinions dans les régions linguistiques du pays.

Les personnes, en particulier les plus âgées, ayant un pouvoir d’achat modeste, ne pourront pas s’offrir des émissions produites par des prestataires privés parce qu’un bouquet d’abonnements coûte plus cher que la redevance actuelle, appelée à diminuer dès 2019.

Les aînés actuels, moins habitués à utiliser les moyens informatiques, seront davantage pénalisés que les autres générations par rapport à l’accès aux savoirs et aux connaissances : ils ne maîtrisent pas encore tous les moyens gratuits d’information.

Tous les amoureux, jeunes ou moins jeunes, d’activités culturelles, musicales, cinématographiques sportives, populaires, ou sociales de chaque région du pays, ne retrouveront plus leurs émissions préférées. Ils seront à la merci de chaînes étrangères ou des géants de l’Internet.

La Fédération Valaisanne des Retraités encourage les électeurs valaisans à s’exprimer en masse contre cette initiative qui veut faire disparaître les médias audiovisuels au profit de médias privés ou étrangers qui ne se préoccuperont que peu de l’actualité suisse.

Elle encourage également ses membres et les électeurs valaisans à s’engager en faveur du renouvellement de la Constitution cantonale.

Sion, le 1° février 2018

Jean-Pierre Salamin, Président FVR
Hermann Fux, Président du Parlement des Aînés